Pour contacter le groupe Polyvalence du GREHSS,

écrire à Lucienne Chibrac : lucienne.chibrac@gmail.com

Prochaine réunion :

mardi 18 septembre 2018 de 14h à 17h

ANAS, 15 rue de Bruxelles 75009 Paris

Pour préparer cette réunion, voici deux textes :

  • Synthèse HPS, lire.
  • Note de synthèse Polyvalence par L. Chibrac et M.-P. Cols, lire.

Création d’un groupe de réflexion sur l’histoire de

« la polyvalence de secteur »

L’intérêt de la recherche historique dans le domaine de l’action sociale, que ce soit sur les politiques publiques qui l’organisent, les pratiques sociales et les métiers qui la mettent en œuvre, est de porter un regard critique sur les origines et les étapes précédant une situation actuelle. Au delà des connaissances qu’elle produit, cette reconstitution a plusieurs vertus, notamment celle d’identifier la permanence ou non d’une certaine cohérence, mais aussi de retracer le sens permanent de l’intervention et d’en resituer les enjeux dans un contexte contemporain.

Au cours des travaux conduits par le GREHSS sur le Dictionnaire biographique du service social, la question de savoir quelles sont les figures marquantes de la polyvalence a émergé, en particulier au cours de la journée d’étude organisée en vue de la présentation du dit Dictionnaire. N’y avait-t-il pas urgence à retrouver l’évolution des logiques qui sont à l’œuvre depuis la création de ce qui est considéré, encore aujourd’hui, comme un mode d’organisation, d’intervention, une philosophie d’action incontournable du champ de l’action sociale et du travail social.

D’où vient « la polyvalence de secteur » ? Comment a-t-elle évolué ? Quels sont les éléments qui la structurent depuis ses origines et peut-être encore actuellement ?

Pour répondre à ces différentes questions, un petit groupe de travail s’est constitué sous l’impulsion du GREHSS avec la participation de Geneviève BESSON (Conseil départemental de l’Eure), Marie Paule COLS (Association Nationale des Directeurs de l’Action Sociale et de Santé, Haut Conseil du Travail Social), Armelle FABLET (Conseil départemental du Val d’Oise), Lucienne CHIBRAC et Henri PASCAL (GREHSS).

Après une première réunion, plusieurs pistes de travail sont envisagées :

Ce groupe se propose de réunir et synthétiser les écrits et recherches déjà existants sur le sujet. Il s’agit en particulier de repérer les éléments stables, comme ceux qui ont été amenés à se modifier sous l’influence de modifications législatives majeures comme la décentralisation par exemple.

L’ANDASS vient de lancer un questionnaire sur la polyvalence de secteur auprès des conseils départementaux. Cette enquête, en cours d’exploitation, pourrait constituer un socle de connaissance de la situation actuelle afin d’identifier des pistes de travail à partir des réponses plus qualitatives quant aux attentes des répondants en terme d’évolution.

Une fois abouties, ces deux bases de travail peuvent constituer un matériau pour des propositions d’interventions auprès de divers organismes, tel que l’INET. La question de la « formation » des élus se pose aussi. Comment et dans quel cadre tenter de sensibiliser les décideurs locaux sur les compétences et les ressources existantes et potentielles de la polyvalence ?

On le voit de belles perspectives de réflexion pour un sujet qui, malgré des travaux passés de qualité et des enjeux contemporains d’importance, peine à trouver sa juste place dans les débats récurrents sur l’évolution de l’action sociale et de l’intervention sociale.

A suivre donc… Lucienne CHIBRAC

Publié dans Info GREHSS n° 10